WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)

WWW.ZONE-METAL.NET

All Metal News et Discussions sur le Metal
 
PortailAccueilRechercherConnexionS'enregistrerS.A.J

 

 SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique

Aller en bas 
AuteurMessage
polo
Admin-Chronik
Admin-Chronik
polo

Nombre de messages : 17731
Age : 55
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 22/10/2006

SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique Empty
MessageSujet: SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique   SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique Mini_f10Ven 12 Oct - 11:14:15

SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique Scaven10



DISCOGS : https://www.discogs.com/fr/Scavenger-Battlefields/release/598079
FACEBOOK : https://www.facebook.com/ScavengerOfficialBand/
LIEN : https://www.spirit-of-metal.com/en/album/Battlefields/223621


SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique 10551611

SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique 2658_l10

MUSICIENS :

Mark Herremans Guitare
Jan Boecker Chant
Patrick Vanschooren Guitare
Roger Rascam Basse
Luc Ebinger Batterie

Traduction google d'un lien : https://www.elportaldelmetal.com/critica/scavenger-battlefields

La Belgique n’est pas un pays connu pour sa scène métal vaste et emblématique. Des groupes comme ANCIENT RITES ou IRON MASK ont laissé leur empreinte, mais au-delà de cela, ils sont un pays très inconnu. C'est l'un de ces pays qui vous donnent une bonne surprise. SCAVENGER est un excellent groupe Heavy. Ils ont sorti un seul album et ont été ignorés à leur époque, mais les années lui ont donné une part de la reconnaissance qu’il mérite, à tel point que la rumeur dit qu’ils joueront à nouveau ensemble en 2018. J'espère que ce sera le cas!

Leur seul disque est présenté ... pas de la meilleure façon, une pochette qui ressemble à Power accueille favorablement le casposo, la présentation est très importante et peut-être est-ce l'une des raisons pour lesquelles ces gars-là n'ont pas trop triomphé. Mais ce qui est à l'intérieur est une autre chose: un heavy puissant, mais très sombre et mélodique. C'est Heavy majestueux, comme un lion avec une fourrure brillante, belle et féroce. L'album est sorti en 1985, mais a été enregistré en 1983, n'oubliez jamais Pourquoi est-ce que je dis ça? Parce que ce disque pourrait être l’une des graines de la mélodique lourde européenne, je ne dis pas qu’il est mélodique lourd en soi, mais l’aura est la même. Le cocktail est très curieux, mélange de la vacille de VAN HALEN, de la guitare au JUDAS PRIEST, de la vitesse croustillante au MOTÖRHEAD et de la classe au RANDY RHOADS.

Les garçons n'inventent rien, mais ils ne ressemblent pas non plus à un groupe du groupe. Si je devais décrire "Battlefield" avec un mot, ce serait ALMA. Ces messieurs ont mis sa musique à cœur, pense-t-il, certains diront: «C’est un simple Heavy Metal», mais il ya la grâce, c’est un simple Heavy Metal du plus pur et admirable. Ça touche ton âme, les guitares sont comme une lance ignée.
La voix de Jan Boeken se fait sentir, palpant son émotion, touchant presque l'air. Des voix qui produisent des tonnes de sentiments dans leurs mélodies, leur intensité n'est pas basée sur la brutalité, elle est aussi intense qu'un soleil pour l'âme qui l'exprime. Et voilà: l'âme de SCAVENGER est abrasive, extrêmement chaude.

Dans les années 80, il y a de quoi se gratter. C’est triste et attachant, l’énorme quantité de groupes Heavy de qualité qui n’ont publié qu’un seul disque pour des problèmes de tampons ou de malchance. Parfois, le sourire ingrat de la chance sourit à de nombreux jeunes qui, sans être un prêtre de Judas, Iron Maiden ou ACCEPT, mettent leur coeur et leur passion au cœur de leur musique. La musique parle de sentiments, non?
SCAVENGER me fait dresser les cheveux plus d’une fois. Une ouverture féroce, "BROOOOOOOUUUUMM", la guitare à rugir, les percussions annoncent la guerre et la voix de Jan élève le verve de l'armée, prête à se battre, nous sommes dans "Battleflieds". "No Return" est tout ce dont une chanson lourde, une férocité et une classe a besoin, comme nous l'avait appris JUDAS PRIEST dans "Sad Wings of Destiny". Il y a des secondes que la musique nous donne qui sont impayables, on peut acheter le disque trois fois, aller à des concerts et continuer sans avoir payé la dette. La minute 1:28 est très spéciale, elle me transporte dans un autre endroit, je suis au diapason des émotions et des couleurs que je veux transmettre: guitares acoustiques, sons du vent, guitare harmonieuse et imposante, un petit moment de silence, peut-être le dernier souffle avant d'aller au combat, Je ferme les yeux et mon commandant crie pour que nous soyons prêts. C’est un très beau moment solennel, mais aussi triste et déchirant. Et juste pour ce moment, l'album en vaut la peine.

"Ready" est spectaculaire: rapide comme l'éclair. Choeurs énergiques qui soulèvent instantanément la vigueur suivie par des voix extrêmement graves et épiques, il semble que nous écoutons un dieu viking. La production est parfaite, recherchant à la perfection l’aura de "Battlefields" et de petits détails, tandis que l’écho à la fin du refrain souligne le point culminant de la chanson et donne un son vraiment épique.

"Battlefield" a un riff d’ouverture très typique dans la Speed, un riff efficace sans plus de prétentions, rapide et furieux, idéal pour faire un signe de tête jusqu’à perdre le cervical. "Rock Fever" est plutôt un contrepoint intéressant au "Battlefield" agressif. Ici, l'influence de VAN HALEN est plus qu'évident: chanson rock et vacilona, ​​ajoutent des claviers et un single qui dit Eddie des quatre côtés; très bonne chanson, de ceux qui encouragent un après-midi.

"Into the Fire" contient plusieurs riffs tueurs très collants. Les "Iiii Intooo the Fiiireee" sont pour chanter à tue-tête. Stade Rock, les batteries deviennent plus silencieuses et plus puissantes. "Vengeance" est merveilleux, Hardrockera et Heavy comme une moto, bon jeu d'harmonies qui vendent et revendent le sentiment. Une chanson qui va petit à petit en crescendo monte comme un guerrier victorieux: des voix graves; un rocher démoniaque grogne et Jan Boeken répond sans hésiter. Il finit par couper la tête du démon et finir par une chanson de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
 
SCAVENGER Battlefields (1985) Heavy Metal Belgique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.ZONE-METAL.NET :: La Scène française et internationale :: Metal 80's-
Sauter vers: