WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)

WWW.ZONE-METAL.NET


 
PortailAccueilRechercherConnexionS'enregistrerS.A.J

Partagez
 

 interwiew TITAN sept 2019

Aller en bas 
AuteurMessage
lycanthrope
Administrateur
Administrateur
lycanthrope

Nombre de messages : 3112
Age : 51
Localisation : aisne (02)
Date d'inscription : 11/08/2010

interwiew TITAN sept 2019 Empty
MessageSujet: interwiew TITAN sept 2019   interwiew TITAN sept 2019 Mini_f10Sam 21 Sep - 18:59:18

https://www.facebook.com/notes/dark-witches-interviews-et-news-metalliques/interview-de-titan/535188153920004/

OU ici
Dark Witches, interviews et news metalliques·Lundi 16 septembre 2019·7 minutes
1 : hello Titan, question générale pour le commun des mortels : parlez nous de vous ?

Bonjour à tous. TITAN a été formé dans la région de Bayonne en 1986 après que Patrice Le Calvez (chant), Didier Deboffe (guitare), Michel Camiade (batterie) et Pierre Paul (basse) aient décidé de quitter leur précédent groupe KILLERS, avec lequel ils avaient enregistré deux albums. Ils sont rejoints par Sébastien Blanc qu’ils avaient depuis un moment dans leur viseur, en tant que second guitariste.
Après quelques mois de travail, TITAN enregistre son premier disque éponyme en 1986 sur le label Sydney Productions (qui compte également ADX dans son écurie).
Enregistré par Laurent Thibault au studio Couleurs à Auvers-Sur-Oise, cet album est dans la lignée des KILLERS, dans un genre Heavy Speed mélodique avec du chant en français, le groupe attachant une importance particulière au sens de ses textes.
Didier Deboffe est remplacé par Patrice Têtevuide en 1987 (ce dernier a joué quelques temps avec KILLERS avant d’intégrer TITAN).
Après quelques dizaines de concerts en France et en Espagne sort le live « Popeye le road » en 1988 (enregistré le 27 décembre 1987 à la Mutualité à Paris).
Pour diverses raisons le groupe se sépare en 1989.
2 : un Lp « Titan » en 1986, une deuxième LP « Popeye le road » en 1988 , une séparation à la fin des années 90 et une reformation en 2017 chez nos amis du Pyreneean Warrior open air : qu'est ce qui vous as donné envie de repartir sur les routes du monde entier ?

C’est Patrice Le Calvez qui relance la machine en 2016. Cela faisait un moment qu’il avait envie de monter un cover-band d’ACCEPT (il faut dire que des chanteurs capables de reproduire la voix d’Udo Dirkschneider, il n’y en a pas pléthore !).
Il pense naturellement à ses anciens comparses pour passer du bon temps en reprenant les titres les plus incontournables du groupe allemand. BREAKER sera donc composé de Patrice Le Calvez, Patrice Têtevuide, Sébastien Blanc, et les autres membres de Titan ayant décliné l’invitation, ce seront Pascal Chauderon (premier batteur de Killers pour ceux qui l’ignoraient !) et Iñaki Plaa (Opium Du Peuple) qui officieront respectivement à la basse et à la batterie.
C’est lors d’un concert de BREAKER en décembre 2016 qu’un fan de l’époque nous suggère de reformer TITAN, chose que nous n’avions pas du tout envisagé. Il connaît les organisateurs du Pyrenean Warriors Open Air de Torreilles et nous propose de les contacter.
Après un court temps de réflexion et quelques répétitions pour nous tester sur nos anciens morceaux, nous décidons donc de remonter TITAN. L’idée est de rejouer dans sa quasi intégralité le live Popeye Le Road en réactualisant les arrangements et avec un son plus contemporain.
Rendez-vous est pris avec le Pyrenean Warriors Open Air pour le 09 septembre 2017. Et là c’est la claque ! nous avons été complètement bluffés par l’accueil qui nous a été réservé par les organisateurs (qui font également partie du groupe Tentation) et le public. C’était carrément émouvant.
A partir de là nous enchaînerons plusieurs concerts et festivals plus ou moins old-school : Warmup Hellfest en avril 2018 à l’Atabal de Biarritz en première partie d’Ultra Vomit, South Troopers Festival à Marseille en septembre, première partie de Girlschool à Cognac en octobre de la même année, festival de Vouziers en décembre. C’est lors de cette date qui comprend aussi Killers à l’affiche, que Patrice rechante pour la première fois depuis les années 80 avec Bruno Dolhéguy. Un moment d’anthologie pour le Metal français.
Quelques autres gigs suivront dont notamment la première partie de Chris Slade l’ancien batteur d’AC/DC à Dax à l’occasion du festival « Le Père Noël Rock » de notre ami Fabien Thouvenin.
3 : on entendra beaucoup parler de TITAN en cette fin d'année, ou peut t'on aller vous écouter prochainement ?

Nous avons pour le moment quatre dates de prévues, le 05 octobre au Rising Fest à Longvic organisé par l’épatante Nath Chiffaut, le 26 octobre au festival de Vouziers (nous y avons déjà joué lors de la précédente édition, c’était formidable, merci encore à William Voluer), le 01 novembre à Bayonne sur nos terres dans le cadre du festival Metal’O’Ween et le 25 janvier 2020 à Paris au Petit bain en compagnie de nos vieux pots d’ADX.
Il nous tarde vraiment de remonter sur scène. Nous répétons d’arrache-pied pour présenter la meilleure prestation possible.
4 : je vais mettre ma parure de fan pour cette question çi : peut on espérer un nouvel album bientôt ?

Nous sommes effectivement depuis quelques mois en train de composer avec le projet de réaliser un album. Il nous est impossible de donner une date exacte car le processus de création demande du temps, d’autant que nous avons tous un boulot en parallèle de TITAN.
Et puis nous ne voulons pas nous précipiter afin de proposer aux fans les meilleurs titres possibles.
Mais logiquement cela devrait sortir dans le courant de l’année prochaine. Nous avons pour le moment une dizaine de morceaux que nous sommes entrain de peaufiner, et nous jouerons d’ailleurs 2/3 nouveautés lors de nos concerts à venir.
5 : quels sont les groupes qui vous inspirent que ce soit au niveau musical ou de vos textes ?

Depuis les années 80 nous avons tous évolué musicalement tout en restant foncièrement des Heavy Metal Kids. Nos influences restent bien sûr ancrées dans le Metal traditionnel, celui de groupes référentiels tels qu’Accept, Judas Priest, Saxon ou Metallica, mais nous apprécions aussi des groupes plus contemporains comme Lamb Of God, Meshuggah, Tool et bien d’autres.
Certains d’entre nous de part leur métier de musicien se sont même ouvert à des styles totalement différents du Hard et Heavy de notre jeunesse, et plus ou moins consciemment cela impacte notre musique.
Pour résumer nos nouveaux titres sonneront comme du TITAN actualisé, oscillant toujours entre Heavy, Speed et mélodie, mais avec des arrangements plus sophistiqués et un son plus moderne.

Concernant les textes nous n’avons pas d’influences particulières et si nous devions en avoir elles seraient plus à rechercher du côté des grands auteurs français. Nous sommes pour le moment trois à écrire, Patrice Le Calvez naturellement, Patrice Têtevuide et moi-même. Les thèmes sont divers et variés : cela va d’instrospections personnelles liées à nos états d’âme de cinquantenaires (mis à part Iñaki notre batteur qui a 10 ans de moins), à des problématiques sociales, environnementales ou politiques.
Faire sonner le français dans le style Metal n’est pas chose facile, et nous attachons autant d’importance au fond qu’à la forme.



6 : Quel est le groupe avec lequel vous rêveriez de jouer (existant ou disparu) et pourquoi ?
Il faudrait demander aux autres gars de l’équipe leur avis mais pour ma part ce serait sans aucune hésitation Judas Priest. Leur dernier album est une tuerie et Rob Halford, non content d’être un musicien hors catégorie, semble être en prime un être humain formidable.
7 : pouvez vous nous donner votre avis sur la scène Rock Metal en France ?
Nous sommes bluffés et ravis par le niveau musical des groupes français actuels qui est bien supérieur à celui que nous avions quasiment tous à l’époque (exception faite de quelques grands comme Trust ou Warning qui était vraiment plus professionnels et au dessus du lot).
Ce qui est génial c’est qu’il y a une identité française. Gojira, Mass Hysteria, No One Is Innocent ou Kadinja qui me viennent à l’esprit ont, dans des styles différents, une personnalité vraiment marquée.
Malheureusement il reste difficile de percer car culturellement la France n’est pas un pays Rock. Mais positivons, les choses vont mieux que dans les années 80.
8 : la question zarbi : Beaucoup de groupes sont attirés par des tournées dans les pays du soleil levant, qu'en est il pour vous ?
Si nous pouvons déjà jouer un peu partout en France et dans les pays limitrophes nous nous estimerons heureux. Maintenant si un tourneur nous propose de partir au Japon, en première partie de Judas Priest par exemple (rires), nous ne cracherons pas dans la soupe.
9 : le mot de la fin pour vos fans

Il nous tarde de remonter sur scène pour partager du bon temps avec nos fans et voir comment ils réagissent aux nouvelles compositions. Nous leur avons préparé une belle set list, je n’en dirais pas plus.
A très bientôt Heavy Metal Kids et merci à toi Natasha pour cette interview.
Revenir en haut Aller en bas
 
interwiew TITAN sept 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mika reportage sept à huit TF1 28/10
» Take That au Grand Journal - 24/11/2010
» Les 7 mercenaires
» SOIREES METAL à MÂCON (71) - next : 20 sept. !!!
» Soklak > son premier album en acapella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.ZONE-METAL.NET :: La Scène Locale et Nationale :: Les News Des Groupes (French Métal)-
Sauter vers: