WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)
WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)

WWW.ZONE-METAL.NET

All Metal News et Discussions sur le Metal
 
PortailAccueilRechercherConnexionS'enregistrerS.A.J
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

 

 LED ZEPPELIN

Aller en bas 
AuteurMessage
Aces High
METAL MANIAC
METAL MANIAC
Aces High

Nombre de messages : 123
Age : 38
Localisation : Paschendale
Date d'inscription : 05/12/2007

LED ZEPPELIN Empty
MessageSujet: LED ZEPPELIN   LED ZEPPELIN Mini_f10Sam 29 Déc - 11:18:07

LED ZEPPELIN Led-zeppelin-III


Il me semblait inutile de présenter le quatrième album de Led Zep, tout le monde sait que c'est le meilleur. Donc, me voilà me penchant sur une autre perle du groupe : Led Zeppelin III.

On pourrait presque parler d'un album mi-électrique, mi-acoustique. Mêlant les influences traditionnelles et celtiques à la rythmique lourde de John Bonham.

L'album démarre avec Immigrant Song, morceau hard à l'influence tintée orientale. Friends prend le relais et c'est la où je voulais en venir avec le fait qu'il s'agit presque d'un album mi-électrique, mi-acoustique. Celle-ci est acoustique et ses influences orientales et indiennes sont flagrante. Un open bourdonnant terminant par le son d'un avion (créé par la gratte de Page ?) et liant ainsi le génial Celebration Day, un rock festif simple et efficace qui préfigure un classique en live (voir 'Led Zeppelin DVD').
S'ensuit l'un des plus gros "tube" du groupe avec le beau et classieux Since I've Been Loving You, une histoire d'amour sur un tempo blues en 12/8. Le solo est bouleversant et la voix de Plant cristallise à elle seule l'essence du morceau.

John Bonham est à l'origine de la prochaine perle... il était habitué à chanter des chansons à boire durant la dernière tournée, ce qui inspira hautement l'ami Jimmy qui nous pondit le riff complexe et recherché de Out On The Tiles. Le morceau est très justement signé par John, ainsi que Jimmy et Robert.

Gallows Pole ouvre la face acoustique du disque. D'ailleurs, cette dernière n'est pas complètement acoustique mais plutôt électro-acoustique. Le ton sonne très country et la basse est bien présente.

Tangerine est une belle ballade à la douze-corde très américaine et toujours très country. C'est d'ailleurs un détail rarement évoqué par les chroniques de ce disque.
That's The Way, avec son open-tuning n'est pas la meilleure pour moi. Je la trouve sympathique. La mandoline de John Paul Jones fait tout de même fureur.
Mais le meilleur et le plus festif de l'album reste objectivement Bron-Y-Aur Stomp qui est très compliqué à jouer. Le fingerpicking demandant une certaine adresse.
La dernière (Hats Of To (Roy) Harper) est quand à elle assez atypique... je la trouve sale. Elle a dû certainement être joué en live en une seule prise... Il s'agit de la moins bonne de l'album même si la partie de bottleneck de Jimmy est fascinante.
Revenir en haut Aller en bas
http://will--liam.skyrock.com/
Aces High
METAL MANIAC
METAL MANIAC
Aces High

Nombre de messages : 123
Age : 38
Localisation : Paschendale
Date d'inscription : 05/12/2007

LED ZEPPELIN Empty
MessageSujet: Re: LED ZEPPELIN   LED ZEPPELIN Mini_f10Sam 29 Déc - 11:18:41

LED ZEPPELIN Housesoftheholy


On mésestime souvent l'album qui vient juste après un chef-d'oeuvre. Pourtant, HOTH gère son affaire avec une palette d'influences jamais vraiment pratiqués dans l'histoire du rock (à part peut-être les Beatles).

On commence par The Song Remains The Same, entrainante est complexe, jamais ennuyeuse et surtout d'une incroyable gaieté qui fait grosse nuance avec le très gris Led Zeppelin IV. Jouée à la douze-cordes, Jimmy alterne le clean et l'électrique et l'ensemble est magique...

On continue avec The Rain Song et son open-tuning délicieux qui laisse la place à l'imagination. Très planant avec Paul Jones au mellotron, on ne se lasse pas de cet air de près de 8 minutes flirtant avec le progressif. Le final induit le retour de gaieté avec le très enjoué et sympathique Over The Hills And Far Away (qui fut single) et son ton tout de même très Zeppelien.

La curiosité de l'album reste quand même The Crunge qui est l'incarnation blanche du funk à la James Brown bien avant Queen. Le son de batterie est encore une fois excellent et la basse percute au mieux. La voix de Robert est étonnement groovy, ce qui confère au morceau une fraicheur atypique.

On retourne la galette (et oui, moi, les cd connait pas) et on découvre l'ensoleillé Dancing Days qui était prévu comme un morceau de l'été 73 comme l'aurait bien voulu Robert. Mais cette song est de loin la plus faible de l'album même si elle reste tout à fait écoutable...
Et c'est sur quatre coups de caisse clair, puis un roulement claire/tomes que démarre Dy'er Mak'er, le premier reggae hard de l'histoire du hard rock. La voix posée et pleine de soleil de Robert fait bouger le morceau, ennivrant et tellement magique.

No Quarter en fin de compte, est très sombre par rapport au reste du disque. Il s'agit d'un classique de Led Zep qui sera reprit plus tard, autant en titre d'album qu'en live sur le live de Page/Plant.
La voix est une distillation parfaite de flanger (contrôlé) et d'effet purement studio. John Paul y est pour beaucoup sur ce titre et le climat est presque effrayant. Le riff lourd et original de Page enfonce le clou, question ambiance glauque...

The Ocean concluera gaiement ce magnifique disque. Son riff est simple et la rythmique pareil... le mini-gospel joué après le deuxième couplet permet de relacher la tension avant de monter un cran.
Revenir en haut Aller en bas
http://will--liam.skyrock.com/
Aces High
METAL MANIAC
METAL MANIAC
Aces High

Nombre de messages : 123
Age : 38
Localisation : Paschendale
Date d'inscription : 05/12/2007

LED ZEPPELIN Empty
MessageSujet: Re: LED ZEPPELIN   LED ZEPPELIN Mini_f10Sam 29 Déc - 11:20:41

LED ZEPPELIN Physicalgraffiti


A mon humble avis, il n'y a pas plus "Led Zeppelin" que Physical Graffiti.
Si les cinq précédents albums du combo sont géniaux, inoubliables, Physical Graffiti est la synthèse de ces derniers.
Heavy, Bluesy, Oriental, Synthétique et Folk, ce double est de loin le plus aboutit du groupe.

Set-list :

Custard Pie : un riff de Jimmy Page ouvre le morceau et fracasse tout. Le clavecin de John Paul Jones apparait alors et la section rythmique démarre. C'est un morceau très Zeppelien et la patte est vraiment flagrante.

The Rover : plus mélodique et plus lourd, The Rover est injustement oublié lorsque l'on cite des titres du groupe. Pourtant, la finesse et le caractère du groupe prend tout son ampleur sur ce titre.

In My Time Of Dying : voici un long blues au slide. Jimmy utilise sa Danelectro pour l'occasion et nous gratifie de passage de bravoure avec un solo en slide. La section rythmique est tout à fait hallucinante ! La grosse caisse de Bonzo est percutante et fracassante. Mais quel talent !

Houses Of The Holy : plus sobre et moins marquant, cette song démarre par un son de guitare passé sur un effet. Sympathique, Houses Of The Holy aurait dû se retrouver sur l'album du même nom mais finira finalement sur Physical.

Trampled Underfoot : c'est un savant mélange de funk et de hard rock amorcé par le clavier de John Paul Jones. Un rythme percutant qui souligne le talent de Page comme producteur. Un délice. Et en guitare, il n'y a pas plus bon morceau à jouer que celui-là. Groovy à souhaits...

Kashmir : nous arrivons à la perle de l'album. LE morceau culte de l'album. Jamais ils n'en referont un aussi beau et aussi délicieux. Arabisant, les claviers de Jones se marie à la guitare de Jimmy avec subtilité. Celle-ci se fait discrète et le morceau est emmené davantage par Bonzo que par Jimmy. Une perle...

In The Light : nous voici sur la deuxième partie du disque. Plus sombre et plus expérimentale aussi. In The Light en est l'exemple. Ce morceau très prog démarre avec une intro synthé étrange à l'image d'un No Quarter. Puis arrive le riff de Jimmy qui impose un malaise. La comparaison avec No Quarter s'impose à nouveau. Une autre perle du disque.

Bron-y-Aur : enfin un premier folk sur ce disque brutal. Instrumental qui plus est, cette fable de Dieu à l'open tuning insuffle une atmosphère typique de la campagne.

Down By The Seaside : encore une oeuvre atypique du groupe. Jimmy joue du tremolo avec sa gratte. Du coup, on verse entre musique Hawaïienne et Country. La voix de Robert Plant est merveilleuse.
Le tout s'accélère et devient volontiers plus rock/folk pour retomber sur le thème principal.
Les harmoniques transpercent le coeur. Ce morceau est à l'origine une vieille session pour Led Zeppelin IV.

Ten Years Gone : lourd et lent, c'est peut-être le titre que j'aime le moins. Mais le tout reste de qualité. Le solo est grandiose.

Night Flight : encore un excellent prestation de Robert Plant qui confirme si ça n'est pas encore fait qu'il est une grande voix. La section rythmique est solide.

The Wanton Song : du pur Led Zeppelin ! Un rythmique qui arrache, des breaks dévastateurs. Complexe et claire à la fois, la partie de guitare se joue en saut de corde à la manière de Immigrant Song. Une de mes préférées.

Boogie With Stu : j'adore la mandoline et je suis gâté par la prestation de John Paul Jones. Toujours très country, limite western, cette song se démarque des autres bien naturellement. Ian Stu Stewart participe à l'enregistrement de la song en jouant du piano, d'où le nom de la chanson.

Black Magic Woman : une fable folk qui aurait eut sa place sur Led Zeppelin III. Largement même. La batterie est toujours aussi solide et l'harmonica parfaitement maitrisé de Robert Plant est la cerise sur le gâteau.

Sick Again : qui cloture le disque est tout à fait comparable à In The Evening encore à naitre. La section rythmique (encore, oui) et implacable. Page slide à merveille. Une bonne conclusion.

Pourquoi acheter cet album ? Parce que c'est le chef d'oeuvre de Led Zeppelin pour moi et que c'est le plus Zeppelinien.
Revenir en haut Aller en bas
http://will--liam.skyrock.com/
Aces High
METAL MANIAC
METAL MANIAC
Aces High

Nombre de messages : 123
Age : 38
Localisation : Paschendale
Date d'inscription : 05/12/2007

LED ZEPPELIN Empty
MessageSujet: Re: LED ZEPPELIN   LED ZEPPELIN Mini_f10Sam 29 Déc - 11:43:44

Kashmir
http://fr.youtube.com/watch?v=RoEhWnTTKLM
Trampled Underfoot
http://fr.youtube.com/watch?v=iWCbstu59pw
No Quarter
http://fr.youtube.com/watch?v=331l9_-J9ho
The Song Remains The Same LIVE
http://fr.youtube.com/watch?v=Dnrch6NQ1Ug
Stairway To Heaven
http://fr.youtube.com/watch?v=lKg4g9zMeHI
The Battle Of Evermore
http://fr.youtube.com/watch?v=MnsiEUiCWh4
Immigrant Song LIVE
http://fr.youtube.com/watch?v=svR3iXKTJvc
The Wanton Song
http://fr.youtube.com/watch?v=PnV3Pq_GgKk
Achilles Last Stand
http://fr.youtube.com/watch?v=Rq-XVONVX7k
Dazed And Confused
http://fr.youtube.com/watch?v=yGa3LXyuIXI
How Many More Times
http://fr.youtube.com/watch?v=1s9Zlkao-ZI
The Crunge
http://fr.youtube.com/watch?v=HKPVUOUuomU
Moby Dick
http://fr.youtube.com/watch?v=yQGm1jDc_ZI
Revenir en haut Aller en bas
http://will--liam.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




LED ZEPPELIN Empty
MessageSujet: Re: LED ZEPPELIN   LED ZEPPELIN Mini_f10

Revenir en haut Aller en bas
 
LED ZEPPELIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.ZONE-METAL.NET :: La Scène française et internationale :: Chroniques - Albums, Démos et DVD-
Sauter vers: