WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)
WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)

WWW.ZONE-METAL.NET

All Metal News et Discussions sur le Metal
 
PortailAccueilRechercherConnexionS'enregistrerS.A.J
-36%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Centrale vapeur Calor PRO EXPRESS ULTIMATE
179.99 € 279.99 €
Voir le deal
-13%
Le deal à ne pas rater :
PC portable 16,1″ Honor MagicBook Pro 16
699 € 799 €
Voir le deal

 

 Goddess of desire Symbol of triumph (1999)

Aller en bas 
AuteurMessage
fatalportrait
KING Of METAL
KING Of METAL
fatalportrait

Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Annonay, ardèche (07)
Date d'inscription : 18/08/2021

Goddess of desire Symbol of triumph (1999) Empty
MessageSujet: Goddess of desire Symbol of triumph (1999)   Goddess of desire Symbol of triumph (1999) Mini_f10Mer 25 Aoû - 10:58:56

Goddess of desire Symbol of triumph (1999) 492_lo10

Goddess of desire – Symbol of triumph (1999)

Amis du bon goût et de la délicatesse, passer votre chemin.

Goddess of desire Symbol of triumph (1999) 5079a710

Goddesss of desire est un groupe de heavy speed thrash hollandais, il à été formé en 1995, au départ pour s'amuser et faire des reprises puis rapidement, ils commencèrent à composer leurs propres morceaux. Ils se firent un nom sur scène, grâce à leurs spectacles haut en couleur.

Un bassiste chanteur au doux nom de Count August, Lord Arydon à la guitare et chant à la batterie Emperor Mark, habillé de peaux de bête, cartouchière, de grands bracelets cloutés, maquillés outrageusement , des cranes sur le pied de micro.

Ce joli combo était accompagné de plusieurs jolies donzelles qui dansaient lascivement durant les shows.



Goddess of desire Symbol of triumph (1999) Goddes10




Sans compter un Dracula plus faux que nature qui lançait sur le public de la bière.

En 1996 sortait le premier album, Let Us Win This War auto-produit.

Ils firent rapidement les premières parties de Gwar et de Rockbitch (du lourd), ainsi de Gorefest et de Destruction. Ils signèrent chez Metal Blade Records et sortirent deux ans plus tard Symbol of triumph.

La pochette est dotée de couleurs chatoyantes, trois guerriers barbares avec un cœur arraché d'une poitrine, ou d'une tête coupée tenue par les cheveux, entourée de deux jolies guerrières heureuse comme des chattes. Du très bon goût. Avis aux amateurs.


Goddess of desire Symbol of triumph (1999) 47640110



Sortons nos plus beaux oripeaux, une belle épée et ouvrons nos esgourdes.

-Blasphemic Beasts Convoked, une voix d'une douceur aussi comparable à un gros bourrin avec trois grammes, le genre bien embarrassant en public. C'est bon, c'est frais, c'est Hollandais !!! Musicalement c'est pas très complexe, ça envoie , c'est pêchu, pas désagréable si on prend pas le groupe au premier degrés. Les musiciens savent jouer , le chanteur à une voix très douce si on aime les voix thrash. Un premier morceau qui franchement passe bien.

-Infernal Bestialities, les hostilités redémarrent avec un son de basse puis la guitare arrive , le chanteur ne tarde pas à venir. Toujours un titre en délicatesse. On est loin du chef d’œuvre c'est sur, mais ça se laisse écouter.

-Diabolic Demolition, troisième titre, avec sa rythmique répétitive, ainsi que le chant, le refrain sent bon la Jägermeister, la guitare s'énerve version presque black metal et revient sur sa rythmique répétitive heavy.

-Ride, démarre très sympathiquement, on se croirait avec Motorhead, aussi bien musicalement mais surtout vocalement. D'ailleurs la voix est très proche de celle de Lemmy. Un titre accrocheur, agréable.

-Whimps & Bastards, la on est dans du bon ,ça démarre fort, musicalement la rythmique est basique mais ça va dans le mille. Le chant toujours aussi agréable que du papier abrasif, convient très bien. Les musiciens ne sont pas des virtuoses, mais qu'est ce qu'on s'en fout, on est pas chez Dream Theater, ici c'est Goddess of desire.

Imaginons on est en fin de soirée bien arrosé entre potes, on se met en tête de chanter, cela peut être le début de ....
-Metal Forever, le classique du groupe. Tellement je prend mon pied quand je l'écoute, que les personnes qui m'accompagne me regarde de travers en se disant, complètement givré le mec. J'adore !!! Ce titre est un hymne à lui tout seul et ce refrain enchanteur. Le top. Metal forever, forever metal, la c'est pas difficile à retenir, à l'image de leurs musique mais c'est tellement bon. Et ce break avec ces chœurs virils, imbibés à l'éthanol. Je suis fan.

-Worship Me, on reste dans le bon goût, cet album est homogène on ne peut pas le reprocher. Encore un titre basique, avec quelques temps d'exercices, c'est le genre d'album qu'on peut apprendre lorsqu'on débute à la gratte. Un morceau sympa.

-Brother to Brother, on ne peut pas dire qu'ils ne sont pas réguliers, dans leur style. Bon je vais chipoter un peu c'est le morceau que j'aime le moins, mais vraiment pour faire le difficile.

-Ruina Regnorum, encore du bon, ça passe crème, le headbanging est indispensable sur un titre pareil.

-Live for Metal, un peu plus mid tempo, avec quelques accélérations guitaristiques, pas le meilleur morceau, dommage pour un titre pareil, ça aurait pu faire un second hymne. Un bon passage doom metal, avant un solo très court !!!

-Heaven & Hell (Whimps & Bastards Part II), dès le départ on sent le bassiste d'exception, le guitariste pareil, l'ambiance est lourde, guerrière, et très courte. Intro finale de 2,30mn. en clair le foutage de gueule de l'album.


Goddess of desire Symbol of triumph (1999) Unname12 Goddess of desire Symbol of triumph (1999) Goddes11


Un album qu'il faut absolument dans une collection de true metalleux qui se respecte, en milieu de soirée, lorsque on est déjà bien, vous le sortez et ambiance assurée.
A jeun, à éviter, sauf pour les bourrins primaire comme moi.
J'aime ce groupe pour son côté second degrés, ils ne se prennent pas aux sérieux et heureusement sinon ça serait grave.
Je signale au passage qu'ils ont fait quatre albums en tout. Les deux suivant sont de bien meilleurs qualité et plus sérieux aussi.
Mais en soirée vous mettez whimps of bastards , Ride et Metal forever c'est l’éclate assurée, je le sais je l'ais déjà fait.

Un disque bourré de testostérone mais que c'est jouissif.

Par Bruno Greppi aka Fatalportrait


Tracklisting ;

Blasphemic Beasts Convoked - 4:55
Infernal Bestialities - 5:01
Diabolic Demolition -6:18
Ride - 4:57
Whimps & Bastards - 4:22
Metal Forever - 4:48
Worship Me 4:46
Brother To Brother - 4:15
Ruina Regnorum - 4:41
Live For Metal - 5:25
Heaven & Hell (Whimps & Bastards part II) - 2:30



Goddess of desire Symbol of triumph (1999) 51h2qp10



fgh

Musiciens ;

Chant principal et basse ; Count August
Guitare et chant ; Lord Arydon
Batterie ; Emperor Mark
Danseuse ; Lilith
Danseuse ; Deliah


Label ; Metal Blade Records




Revenir en haut Aller en bas
 
Goddess of desire Symbol of triumph (1999)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.ZONE-METAL.NET :: La Scène française et internationale :: Chroniques - Albums, Démos et DVD-
Sauter vers: