WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)
WWW.ZONE-METAL.NET
Hello Zone Metalleux
Comme chaque Début de Mois,
N'oubliez pas de vous Connecter
Avec votre Pseudo et Mot de Passe.
Bonne Journée sur nos Pages :)

WWW.ZONE-METAL.NET

All Metal News et Discussions sur le Metal
 
PortailAccueilRechercherConnexionS'enregistrerS.A.J
-24%
Le deal à ne pas rater :
LG OLED55CX6 – TV OLED UHD 4K – 55″ (139cm)
1099 € 1447 €
Voir le deal

 

 QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
JEAN-PIERRE
GENTLEMAN
GENTLEMAN
JEAN-PIERRE

Nombre de messages : 1251
Age : 61
Localisation : La Bastide-sur-l'Hers(09)
Date d'inscription : 16/07/2008

QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ Empty
MessageSujet: QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ   QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ Mini_f10Dim 28 Juin - 20:25:01


je ne suis pas très avenant pour la politique dans les textes mais un petit hommage à notre monarque d'après une célèbre phrase sortie de sa bouche même.

CASSE-TOI, PAUV' CON !

L'arbre de la liberté,
L'arbre des révolutions,
Qu'on croyait si bien planté,
Voit son éradication :
Gardes à vue, condamnations,
Accroissement des expulsions,
Atteinte au droit d'expression.
– Casse-toi, pauv' con !


Il faut qu' tu marches dans les clous
Et qu'tu fasses bien attention,
Alors bosse, et sois relou.
Tu veux d' la contestation ?
Regarde France télévision !
L'insécurité-fiction
Te servira sa ration.
– Casse-toi, pauv' con !


On voudra donc te faire taire.
Gnafron jouera du bâton
Dans l'ivresse sécuritaire,
Culbutant ta présomption
D'innocence. Protestation
Récusée ! Tes intentions
Seront sujettes à caution.
– Casse-toi, pauv' con !


Ce n' sont plus les bêtes sauvages
Qui sèment la peur, le frisson ;
Elles sont réduites au servage
Au plus profond des prisons.
La systématisation
D' la judiciarisation,
C'est ton incarcération.
– Casse-toi, pauv' con !


Dans les cerveaux répressifs,
Dans leurs sarkonvolutions,
L'obsession du détersif
Fait de la population
L'instrumentalisation
De la peur et d' l'infraction :
Délations, arrestations…
Alors dîtes : « Casse-toi, pauv' con ! »

Avec nous : « Casse-toi, pauv' con ! » (Ad lib)

-----------------

un peu d'héroïc fantasy qui pourrait être une suite de "LA CHOSE" sortie en 84.

LA FIN
J'entends la pluie tomber et gronder le tonnerre.
Que la foudre me grille la cervelle et les nerfs !
Un fleuve de mercure s'écoule dans mes veines ;
C'est une mer d'effroi qui vient glacer ma peine,
Car le spectre du mal me montre, chaque soir,
Des vieilles se tordant sous le firmament noir,
Dévorant les entrailles de bébés mugissants
Amassés en troupeaux comme des larves de sang.

Ite missa est !
Alea jacta est !
Que la peste...
Soit a-vec vous !

Toujours autour de moi s'active le Démon
Et des vapeurs de soufre emplissent mes poumons :
Exhalaisons putrides étouffant mes clameurs
De révolte en des glaires, des miasmes, des humeurs.
C'est un essaim puant qui coule de ma bouche,
Et cet épais liquide fait de millions de mouches
Qui bourdonnent m'empêche à jamais de maudire
Ce funeste charnier hanté par les vampires.

Ite missa est !
Alea jacta est !
Que la peste...
Soit a-vec vous !

Je suis né dans la fange et dans l’ignominie
D’un ventre qui m’a chié aux pieds des Erynnies.
J’ai empalé des vierges sur des pieux atroces,
Tandis que des catins à la meute féroce
De mes goûts altérés livraient leur atonie.
Ma vie n’aura été qu’une lente agonie
Et l’abomination de ce monde un linceul.
Désormais, sur un tas d’ossements, je suis seul.

Ite missa est !
Alea jacta est !
Que la peste...
Soit a-vec moi !

Car je suis le dernier ! Le dernier ! Le dernier !


-------------
et quelques autres:

HAPPY PENGUINS
ébloui par la lumière des spots
ébloui par la lumière des spots
que la nuit noire apporte dans la brume
que la nuit noire apporte dans la brume
les projos dans la gueule, les amplis saturés
des relents psychopates et...
la sono trop poussée, l'odeur de la sueur
tout à coup, mon cerveau éclate
et de poussière mêlée, tout çà me fait bander
respirant comme un chien errant l'asphalte brulant
tu es là pour te défouler.
écrasé^par la masse invisible qui m'a pris pour cible.

menace de l'oppression.
solitude, agression.
pour les autres, dépression.
tués par la bête du béton
et je m'écroule pour de bon
et je m'écroule pour de bon.

HAPPY, HAPPY, HAPPY PENGUINS...

agressé par la jungle urbaine,
agressé par la jungle urbaine,
ma vie est malsaine.
ma vie est malsaine.
les cordes triturées d'une strato gonflée
l'étendard de ma propre déchéance
marshalls distortionnés, les coups au coeur
la ville, la démence, je suis sous contrôle
d'une basse saccadée, c'est çà prendre son pied.
dans l'hospice mourroir,
tu es là pour te défouler.
véritable abattoir où meurt tout espoir.

ne me dis pas que tu en as ras le bol
laisse moi t'entraîner au sommet du rock'n'roll
laisse moi t'entraîner au sommet du rock'n'roll.

au vieillard sans lendemain,
au vieillard sans lendemain,
par l'hiver au triste matin.
par l'hiver au triste matin.
tu as sûrement rêvé d'être sur une scène, noyée de fumigènes
dans l'hospice des chagrins.
de vibrer, de sentir
seul, dans une chambre sans teint.
une vague de rock'n'roll comme une onde de choc.
à la vieille fatiguée,
ne me dis pas que tu en as ras le bol.
réléguée et oubliée par un monde sans bonté.

tu es là pour te défouler
laisse moi t'entraîner au sommet du rock'n'roll
et je m'écroule pour de bon.
et je m'écroule pour de bon.

HAPPY, HAPPY, HAPPY, HAPPY, HAPPY, HAPPY, HAPPY PENGUINS....

dans l'hospice mourroir.
dans l'hospice mourroir.
véritable abattoir où meurt tout espoir.
véritable abattoir où meurt tout espoir
les vibrations des baffles au contact de la peau,
comme le soleil chaque soir.
le son coulant à flots,
asile dépersonnalisé où
la puissance des amplis
crève l'individualité, où le
qui dégueulent dans mon dos, me font faire le grand saut.
vieillard prostré attend d'être libéré.

tu es là pour te défouler.
ne me dis pas que tu en as ras le bol.
laisse moi t'entraîner au sommet du rock'n'roll.


NDLR: ce texte raconte le chassé-croisé de deux générations. l'une à l'aube de son destin, l'autre à la fin de sa vie.

DES PHRASES QUI NAISSENT DU COEUR
DES PROMESSES QUI FURENT DANS UN RÊVE...


-------------
SUCK THE ICE

d'où vient cette voix qui ressemble au chant des sirènes.
elle résonne dans ma tête en dispersant ses sons aigus.
quel est ce paysage où tout est immaculé, vision irréelle
d'un monde où l'innocence est pure, réalité défendue.
est-ce un rêve? suis je vraiment en train de dormir?
cette voix...cette voix qui me tourmente et m'obsède.
cette voix qui m'attire vers cette forme floue dans le lointain.
mon ouïe ne peut refuser d'entendre les plaintes de cette litanie.
mes yeux s'écarquillent devant cette extraordinaire apparition
et je m'approche, guidé par des milliers de cris.

son corps semble fusionner avec la glace,
ses seins se dressent telle la cîme des icebergs,
ses cheveux, parsemés de petites lueurs bleutées,
s'étalent comme des ruisseaux sillonnant la banquise.
ses yeux resplendissant d'un éclat rougeâtre
jaillissent des profondeurs gelées vers le soleil,
projetant, sur le sol stérile, des milliers d'étincelles
qui embrasent l'horizon d'une lumière aveuglante.
ses longues jambes se fondent dans la blancheur opaline
et son sexe m'invite à découvrir un monde secret et merveilleux.

je ne peux résister plus longtemps à cet appel.
au contact de la chaleur de mon corps,
tout son être laisse échapper des geysers de volupté
qui se transforment en des gémissements de plaisir.
mes mains caressent chaque centimètre de sa peau blafarde
qui, peu à peu, passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.
tout son corps vibre, faisant craqueler la glace.
ses bras et ses jambes s'arrachent de leur carcan
pour venir m'enlacer de leur étreinte puissante.
nos gorges laissent échapper des hurlements d'extase
qui se mélangent pour aller se répercuter
aux quatre coins du monde en un écho éternel.

le silence a repris ses droits sur ce triste pays,
recouvert de nouveau par la glace envahissante.
la forme angélique qui existait en ces lieux auparavant,
s'est transformée en un magma de membres et de corps.
si la beauté et le plaisir se sont manifestés ici,
il n'en reste désormais plus aucun signe.
le froid, le vent, la solitude et la tristesse
sévissent une fois de plus, fidèles serviteurs
d'une immonde sculpture de glace
qui impose, en maître absolu, sa nouvelle dictature.

-------------

Revenir en haut Aller en bas
Dess
Admin
Admin
Dess

Nombre de messages : 10769
Age : 55
Localisation : Alsace 68
Date d'inscription : 11/10/2006

QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ Empty
MessageSujet: Re: QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ   QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ Mini_f10Mer 27 Oct - 14:21:52

MENTION "TRES BIEN"
pour "SUCK THE ICE"

Je veux la suite :)

______________________________________________________________________________________

Passe un Bon Moment Sur nos Pages Invité !!!

BANNIERES ACTIVES
...

Editer mon profil Shop12

                     
Editer mon profil Metalq11

Revenir en haut Aller en bas
https://www.zone-metal.net
 
QUELQUES TEXTES DE PLUS POUR........ROZZ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.ZONE-METAL.NET :: Les METALLEUX ont la Parole ! (Metal & Hors Metal) :: Textes, Paroles, Poesies... Perso ou Autres-
Sauter vers: